21.07.2020
Une maison flexible à l’essai

Slider

L’architecte et professeure Elli Mosayebi a conçu un petit appartement dans lequel même des composants fixes peuvent être déplacés. Pendant un an, elle a fait évaluer l’appartement évolutif situé à Zurich par des habitants d’essai.

Vous avez créé un dit « appartement performatif » à Zurich. Quelle est votre idée derrière ça ?
Dans la ville de Zurich, la moitié des ménages sont des mé- nages à une personne. La situation est similaire dans d’autres villes. Il existe aujourd’hui un pluralisme de formes de vie. Mais la construction de logements repose toujours sur l’idée d’une maison de famille de classe moyenne. La plupart des appartements individuels ne sont que des appartements réduits de la forme bien connue. L’objectif a été de construire de petits appartements aussi flexibles que possible et pouvant être parfaitement adaptés aux besoins individuels et évolutifs des habitants – selon leur humeur et leur étape de vie. En ce sens, « performatif » signifie adaptable et évolutif.

Comment créez-vous cette évolutivité ?
Lorsqu’il s’agit de changer les logements, il y a un certain facteur d’inertie. Dans notre prototype d’appartement, nous avons conçu les éléments performatifs de manière à ce qu’ils soient faciles à déplacer et encouragent le changement. Ils doivent séduire la modification de l’appartement et permettre tout mouvement, toute danse et toute chorégraphie dans la pièce.

Quels sont précisément les éléments évolutifs ?
Les pièces de l’appartement performatif ne sont pas prédéfinies. L’appartement est plus une salle qui peut être modifiée. Nous avons installé une paroi tournante, une armoire tournante et des lampes pivotantes. Une plateforme à la fenêtre offre des tiroirs et un espace de rangement et vous invite à l’utiliser à diverses fins. Vous n’avez besoin que de peu de meubles à vous. Afin d’inciter les habitants d’essai à déplacer les éléments de conception mobiles, ceux-ci peuvent être bougés sans force et sont équipés de poignées et languettes agréables à toucher.

Quelles utilisations flexibles des pièces peuvent ainsi être réalisées ?
Les éléments mobiles permettent, par exemple, de créer une zone pour dormir ou se retirer lorsqu’il y a des invités. La cuisine peut être généreusement associée ou séparée du salon. Si elle n’est pas bien rangée, par exemple. Souvent, les petits appartements n’offrent pas de pièce pour se retirer. Chez nous oui, grâce aux parois pivotantes.

Comment testez-vous si l’idée d’un appartement performatif fonctionne dans la pratique ?
Depuis le 1er août 2019, des personnes d’essai vivent dans notre « maquette » pendant une semaine à titre de test. Nous utilisons des capteurs d’angle de rotation afin d’enregistrer la fréquence et la façon dont ils déplacent les éléments pour changer l’agencement de la pièce. Les personnes d’essai écrivent également ce qu’ils apprécient chez les éléments performatifs.

L’appartement performatif va-t-il intégrer le monde de la construction de logements réels ?
Oui. Nous prévoyons avec un investisseur la création d’un bâtiment sur un emplacement central à Zurich – avec de petits appartements évolutifs de 20 à 50 mètres carrés. Les expériences que nos habitants d’essai vivent dans l’appartement performatif et la performance des éléments techniques seront intégrées dans la construction et la conception de ces appartements.

Plans d’étage mobiles

La professeure d’architecture Elli Mosayebi expérimente un nouveau type d’appartement qui peut être modifié selon les besoins : l’appartement évolutif ou « performatif ». L’appartement à parois et armoires coulissantes d’Elli Mosayebi est situé sur le toit d’un immeuble ETH à Zurich. Chaque semaine, de nouvelles personnes emménagent dans le bâtiment en bois noir et notent leurs expériences.

 

 

Architecte visionnaire

Elli Mosayebi est co-fondatrice du cabinet d’architecture EMI à Zurich. Elle est professeure d’architecture et de design à l’ETH de Zurich depuis 2018. Avant cela, elle a enseigné à l’Université technique de Darmstadt.

 

 

 

 

 

 

Assortiments
Dans le bâtiment
Segments
Residential
Sujet
Microliving, SLIDE
11.08.2020
«La réalité est plus passionnante que la science-fiction.»
Mégatendance de l'urbanisation: comment vivre demain? Un entretien avec l'architect Kees Christiaanse.
04.08.2020
Bien-être pour la douche
Comment EKU Banio transforme une salle de bain en une oasis de bien-être.